Vous êtes ici : Accueil > Mon chihuahua mange ses crottes

Mon chihuahua mange ses crottes

by Alexandra

Quand le chien mange ses crottes, ce comportement est appelé coprophagie. Il consiste en l’ingestion de matières fécales.

A la naissance, l’immaturité des sphincters oblige la mère-chien à stimuler la zone anale par léchage afin d’aider le jeune à éliminer ses excréments. La mère ingère les selles du nouveau-né. Ceci est un comportement normal.

le-chihuahua-mange

Par la suite, vers l’âge de trois semaines, lors des premières explorations, le chiot met en gueule tout ce qu’il trouve et en particulier mange ses selles ou celles de ses congénères. Là encore, il ne faut pas considérer cela comme anormal ou pathologique. Le chien est un carnivore. Dans la nature, il chasse des proies dont il ingère naturellement le contenu du tube digestif. Pour le chien, cela est très appétant.

Cette coprophagie est parfois excessive dans les cas suivants :
– Lors de malnutrition et d’insuffisance d’apport alimentaire, le chien s’oriente vers les excréments et les ingère d’autant plus aisément.
– Lors de parasitisme digestif, d’aliments faiblement digestibles ou d’insuffisance pancréatique (déficit en enzymes digestives), le chien est susceptible de rechercher et d’ingérer plus fréquemment ses excréments.
En dehors de ces causes organiques, il s’agit d’un comportement normal qui s’adapte aux situations quotidiennes.

Les chiens nombreux enfermés en chenil et bénéficiant de peu de sorties sanitaires ont tendance à manger leurs crottes. En effet, le chiot, naturellement fait ses besoins à distances des lieux de repas et de couchage. S’il est obligé de tout faire au même endroit, il peut être tenté d’ingérer ses crottes afin de les éliminer du lieu de repas ou de repos. Cela l’incommodera moins.
Les chiens qui voient d’autres chiens manger des crottes peuvent être tentés d’en faire autant. En groupe, de nombreux comportements sont appris par facilitation sociale.

Dans un contexte familial avec les hommes, le chien qui mange ses crottes ou celles d’un congénère ou celles d’un herbivore (crottin de cheval rencontré en promenade) ne présente pas un comportement anormal.

Comment y remédier ?

Il ne s’agit nullement d’un trouble du comportement mais simplement d’un comportement gênant et désagréable pour les humains qui se font lécher le visage !
En revanche, il est le fruit d’un apprentissage. Il peut donc être changé par apprentissage.

En effet, l’ingestion des selles constitue une récompense. Et lorsque le maître se précipite pour dire sévèrement « non », le chien dévore les crottes encore plus vite pour qu’elles ne lui échappent pas. L’appétence est donc, en soi, un renforcement positif puissant. Donc plus on cherchera à lui retirer, plus le chien cherchera à les gober au plus vite. Il ne s’agit pas d’une compétition pour dominer mais seulement d’un comportement appris et renforcé.

En promenade, on peut utiliser une longe, et lorsque le chien se retourne après avoir fait ses besoins, l’attirer en l’appelant et en tirant légèrement sur la longe puis donner une friandise dès qu’il vient. Il faut créer un conflit de motivation afin que le chien soit plus attiré vers le maître et sa récompense que vers les crottes.
Il est conseillé de promener le chien lorsqu’il est rassasié et non à jeun.
Lorsque le chien s’éloigne et réussit à attraper des crottes hors de la surveillance du maître, il est impératif de ne pas réagir et d’ignorer le méfait. On peut aussi se cacher pour que le chien vive un stress de perdre le maître pendant qu’il ingère les crottes. S’il a peur de perdre son maître, il peut associer ce stress au moment de l’ingestion et abandonner l’ingestion au profit de la recherche du maître. Mais s‘il a déjà ingéré les crottes, il est inutile de le disputer.

Il arrive aussi que le chien ingère ses crottes produites lorsqu’il est à l’intérieur de la maison, quand il est seul. En général, c’est parce que le maître a sanctionné le chien d’avoir fait ses besoins à l’intérieur. Le chien les avale pour éviter la sanction, donc par renforcement négatif. Il est essentiel de réapprendre au chien à faire ses besoins dehors exclusivement par renforcement positif. La coprophagie disparaît alors de fait car le chien ne fait plus ses besoins dedans.

 

You may also like

1 Commentaires

Martine 16 décembre 2017 - 8 h 08 min

Un conseil donné par mon vétérinaire (que je n’ai par contre pas essayé moi-même encore) est d’ajouter un peu de jus d’ananas à la nourriture du chiot/chien qui mange ses crottes. Ainsi, sa nourriture aura bon goût à l’ingestion mais sera apparemment mauvaise une fois digérée et excrétée. C’est à essayer…

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.