Vous êtes ici : Accueil > Les chiens qui aboient après tout ce qui bouge

Les chiens qui aboient après tout ce qui bouge

by Alexandra

Ça peut être dans le jardin, à la maison, dans la rue, à l’attache ou dans le chenil. Le chien peut ne pas réagir de la même façon en fonction de la place qu’il occupe. Un chien en liberté peut ainsi être complètement indifférent à tout ce qui l’entoure. Mais le seul fait de lui passez la laisse ou de le faire monter dans une voiture suffit à le rendre férocement vigilant. Ceci signifie que le maître, la laisse, la voiture peuvent être des acteurs souvent involontaires de conditionnement et qu’ils ont valeur de signaux d’alarme à l’origine de l’excitation et de l’hypervigilance du chien.

Ce conditionnement se forge petit à petit. Il peut être associé à des ordres trop cassants du maître, des manœuvres nerveuses et mal contrôlées, des regards tendus… Et allez donc savoir quoi d’autre, en fonction de chaque cas particulier.
Finalement, lorsque vous avez élevé la voix pour dire à votre chien  » tais-toi ! « , au mieux vous aboyez avec lui, au pire vous lui contestez le droit de s’occuper de ce qui se passe en rentrant en conflit avec lui… ce qui n’est pas le but recherché !

Tout l’art du dressage réside finalement à reprendre le contrôle de la situation en douceur, tel qu’un chien peut le faire en barrant la route d’un autre chien, tous muscles raidis mais silencieux, badine éventuellement relevée pour dégager les crocs, Jusqu’à ce que l’autre, ayant pris la posture de soumission, tout le monde finisse par se détendre.

Si le chien en laisse aboie après tout ce qui bouge, il faudra contrôler les prémisses de l’excitation qui prépare sa sortie : Est-ce le fait de passer la laisse, de sortir vos chaussures du placard ou d’ouvrir la porte ? C’est à cette étape initiale que vous devez contrôler votre chien.

Comment savoir si vous y êtes parvenu ? En sentant que votre chien, calme, essaie de vous regarder pour savoir ce qu’il doit faire. Ensuite vous surveillez d’avantage ce qui se passe devant vous. Car aux yeux de votre chien, vous délimitez du regard ce qui vous intéresse!  De la même façon, si le fait de fermer la porte de votre voiture ou de votre chenil déclenche l’aboiement, c’est à ce moment précis qu’il faudra contrôler votre chien.

Ne cherchez jamais la difficulté. Commencez si possible dans des endroits ou à des moments moins stimulants, lorsqu’il y a peu de passage et peu de bruit.

Enfin, n’hésitez pas à vous faire aider. À ce titre les exercices en club d’éducation canine sont intéressants. Plus ou moins rapidement, le maître acquiert les gestes et les mots de base pour canaliser son élève. Une réserve cependant : il faut préparer la sortie du club. Il faut mettre en application le contrôle de base dans des situations progressivement plus complexes, lesquelles vont surtout correspondre à votre quotidien.

Il faut aussi veiller à ce que le chien reste à l’écoute de ce qu’on lui dit à chaque situation nouvelle. Si on ne franchit pas les étapes intermédiaires entre l’enceinte du club canin et les besoins de tous les jours on se retrouve avec deux couples maître-chien : un couple club  » intra-muros  » et un couple hors club où tout redevient anarchique.

 

You may also like

1 Commentaires

dufon 14 décembre 2019 - 10 h 47 min

Bon en fait on n’en sait pas plus sur la façon de les éduquer à ne pas aboyer sans cesse!!

Reply

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.